UA-82810440-2

Jean-François Verdier « l'alliance du feu latin et de la rigueur nordique »

ef70cb8b92e543487d23fc75ee00f08a.jpgA 42 ans, Jean-François Verdier, le  directeur musical du nouvel Orchestre de Besançon-Montbéliard  Franche-Comté,  est déjà au sommet d'une brillante carrière.

Visionnaire, il met son savoir faire international au service de la région. Défini comme étant  l'un des meilleurs clarinettistes européens, super-soliste de l'Opéra National de Paris, il est invité à jouer comme soliste sous la direction des plus grands chefs: Leonard Bernstein, Seiji Ozawa, Riccardo Muti, Pierre Boulez ou Valery Gergiev... au Japon, en Chine, et dans toute l’Europe.
48e21894d0bfa9187c1dceef93489343.jpg
Il est lauréat de plusieurs concours internationaux: Tokyo, Vienne, Anvers... En parallèle, il enseigne au Conservatoire Supérieur de Paris, écrit plusieurs ouvrages pédagogiques, donne des conférences internationales et a récemment enregistré plusieurs disques remarqués par la critique internationale.
dc4bcb0e761ac96107cfca72ca8e3110.jpg
Il est aussi un chef d'orchestre à la carrière déjà brillante. Prix Bruno Walter du Concours international de direction d'orchestre de Lugano en 2001, il est invité par les grandes scènes symphoniques et lyriques dans le monde entier: Opéra-Bastille à Paris,Teatro Real de Madrid, Stattsoper de Munich, Orchestre symphonique de Berne, Orchestre symphonique de Montréal, Ensemble Orchestral de Paris, Grand Théâtre du Luxembourg, Orchestre National d’Ile de France, Orchestres Nationaux du Capitole de Toulouse, de Montpellier, de Lyon, de Bordeaux, Orchestre de Taipei, Orchestres du Sistema au Venuezuela, Folles Journées de Nantes et Tokyo… 
 
Chef associé à l'Auditorium de Dijon, puis chef résident de l’Orchestre National de Lyon (2008-2010), il est le nouveau directeur musical de l’Orchestre de Besançon-Montbéliard Franche-Comté depuis 2010.
 
verÔ.
Blog déco de verÔ Art décoration design @ Une cerise sur la décÔ sur Marie Claire Maison

Catégories : Reportage, Vive la culture, Zoom sur Montbéliard Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.