UA-82810440-2

livre

  • Qui a volé le Pôle Nord ? de l'explorateur Julien Cabon

    Avez-vous découvert le nouveau livre pour enfant de l'explorateur Julien Cabon ?

    Une histoire vraie et touchante. Racontée avec des mots simples, elle sensibilise les plus jeunes au phénomène catastrophique du réchauffement climatique, notamment la fonte de la banquise au Pôle Nord.

    51ryL4fuTZL.jpg

    71tjsW7CSML._SL1500_.jpg

    71vJ8ue-sDL._SL1500_.jpg

    81CR-YTZs2L._SL1500_.jpg

    61J7bX0vOwL._SL1500_.jpg

    81A7NpJYgNL._SL1500_.jpg

    Armel. Qui a volé le Pôle Nord de Julien Cabon et Hervé Bellec. Prix 9,90 euros. Disponible chez Amazon.

    En savoir plus ? Suivez le fil Armel chez Amazon

    verÔ.
    La cerise sur la décÔ : déco design architecture décoration intérieure. Un blog sur Marie Claire Maison
    Catégories : Actu Expos, Espace Enfants, Idées Cadeaux, Insolite, Reportage, Vive la culture Lien permanent 0 commentaire
  • Découvrir la culture japonaise avec "L'Art culinaire au Japon" de Naomichi Ishige


    Naomichi Ishige, professeur du Musée National d’Ethonologie et Docteur en Agronomie, est un pionnier dans le domaine de l’étude ethnologique de la gastronomie et de l’habitat au Japon. Dans son dernier livre "L'Art culinaire au Japon" aux éditions Lucie-éditions, il dévoile tous les aspects culturels qui se cachent derrière la cuisine japonaises. Un livre instructif et pimenté, fruit d'un travail colossal, à découvrir !
     
    « Un aliment, quel qu’il soit, est toujours porteur d’une information sociale, historique et culturelle. Le repas d’un être humain ne se résume pas simplement à l’absorption de certaines substances dans le but de se nourrir mais c’est aussi le moyen d’assimiler toutes les différentes informations qui sont associées aux aliments. Ainsi, tout repas ouvre à une dimension holistique" précise Naomichi Ishige.
     

    85626.jpg


    En savoir plus ? suivez le fil L'Art culinaire au Japon de Naomichi Ishige
    verÔ.
    Catégories : Actu Expos, Reportage, Vive la culture Lien permanent 0 commentaire
  • Un livre où c'est toi le héros !

    Une bonne idée de cadeau pour Noël sur le principe de "C'est lui qui s'y colle" :un livre pour les 3 à 9 ans à personnaliser en ajoutant leur photo sous forme de stickers.

    Pour ce faire, il faut aller sur le site et choisir une histoire, renseigner le prénom et l'âge de chaque enfant que l'on veut ajouter (4 maximum), télécharger la photo du visage de chaque enfant, puis de faire sa commande. Dès réception, il suffit de coller les personnages stickers représentant le où les enfants dont on avait téléchargé les images. 

    Bénéficiez de 25% de remise, soit 15 € le livre et les stickers* au lieu de 19,90 € jusqu'au 31 décembre, avec le code BUBBLE.

    Noël,cadeau,enfant,livre

    Noël,cadeau,enfant,livreNoël,cadeau,enfant,livre

    En savoir plus ? suivez le fil My Secret Story

    verÔ.

    Catégories : Espace Enfants, Noël Lien permanent 0 commentaire
  • « Mon papa est malade » livre utile et ludique cherche éditeur

    a5f33bf912dadeca41300e43f356a373.jpg Le livre « Mon papa est malade » le seul en France à servir de support pour le dialogue entre un papa atteint de cancer et ses enfants et créé par Antonia Altmeyer psychologue est à la recherche d'un éditeur.
     
    Une vingtaine de livres mettant en situation une maman malade du cancer du sein sont disponibles sur le marché mais aucun livre ne traite de la problématique du cancer avec cette fois un papa malade. Devant les demandes répétées de ses patients, Antonia Altmeyer, une jeune femme dynamique et très à l'écoute, a voulu palier ce manque.
     
    Travaillant en collaboration avec l'Institut de Formation Infirmier de Montbéliard où elle enseigne, elle a mis en place la création du livre. Huit étudiantes dont Marie-Laure Bosc, Sandrine Chenolot, Angélique Garcia, Delphine Oudot, Sandrine Ranza, Margaux Sarazin et Murielle Villa ont travaillé en collaboration avec elle pour en créer la maquette.
     
    230163a06863f0912077d36298c15ccd.jpg
    8433d570429d9c3b3ca34b643d356753.jpg
    7ade30716d46099ef5af048e4f80a664.jpg
    bbf893f487f92904a54901be4a91d46a.jpg
     
    Le cancer un tabou
     
    Le cancer est souvent un tabou dans les familles mais les enfants se rendent bien compte qu'il y a un problème et comme ils ne peuvent y mettre des mots dessus, ils ont peur. « Les enfants ont besoin de savoir la vérité mais avec des mots gentils » explique Antonia Altmeyer.
    Dans ce livre, la maladie est annoncée progressivement, ainsi le papa qui avant pouvait courir avec ses enfants ne peut plus mais il peut toujours jouer avec aux à des jeux de société. Puis les différents traitements comme l'opération, la radiothérapie et la chimiothérapie sont expliqués de façon ludique, interactive et très simple si bien que l'appréhension tombe. «Tout au long du livre nous avons privilégié l'expression des émotions et à la fin du livre la mort n'est pas évoquée mais seulement un besoin d'être surveillé ce qui convient à toutes les situations » souligne-t-elle.
     
    Aujourd'hui, Antonia Altmeyer est à la recherche d'un éditeur pour passer de la maquette à l'édition de son livre et aider ainsi les papas mais aussi les mamans confrontés à la problématique du cancer à dialoguer plus facilement avec leurs enfants.
     
    bf96f74de5730c72f43fd0a33722bb2c.jpg
    06de5b502d2e53af7267e3812e217ced.jpg
    b0dd5d70c6ef23444483edf88d4313a2.jpg
    0903b9d8639c200ea5db7b4ad5b23e99.jpg
    aa01712fa34a94a8433429d8bede6aec.jpg
    311c757b31f54e32fd22429d1c3d6354.jpg
    ec3118656eb9c38948daea74450a7c18.jpg
    af447fc0dcd3878e19cc59991da3641d.jpg
    bf615ed6f330aa781dadefb73b6ca403.jpg
     
    Devant le besoin évoqué par les patients et le vide actuel du marché, une question fait jour : «  Qui sera l'éditeur sensible à cette problématique ? ».
     
    En savoir plus ? suivez le fil aaltmeyer@chbm.fr
    verÔ.
    Blog déco de verÔ Art décoration design @ Une cerise sur la décÔ sur Marie Claire Maison

    Catégories : Reportage Lien permanent 4 commentaires
  • Cadeau pour enfants, au nom de la rose du petit prince

    bceb8b383d8f69a4ed4c5ac0ff521a83.jpgBiographie de Saint-Exupéry.
     

    1928 engagé à l'Aérospatiale, il assure les liaisons aériennes entre Toulouse et Dakar, prolongées, à partir de 1928, jusqu’à Buenos Aires, puis jusqu’à Santiago de Chili et la Terre de Feu.

    1929 publication de son livre  Courrier Sud par  les éditions Gallimard.

    5be6cdc012cebfe3391f27f3eb0f899a.jpg1939 publication par les éditions Gallimard de Terre des hommes qui obtient le Grand prix du roman de l’Académie française.

    1942 rédige et illustre Le petit prince dédié à son ami Léon Werth.

    1944 31 juillet pour sa neuvième mission, Saint-Exupéry est envoyé en reconnaissance pour préparer le débarquement en Provence. Son avion est abattu par un pilote allemand et disparaît en mer.

    2000 à 2003 une épave de Lightning est retrouvée près de l’île de Riou. Le numéro de série figurant sur la carlingue permet d’identifier l’avion comme étant celui de Saint-Exupéry.

     
    Parfum le petit prince.
    c17415886e515192b6dd325fe1145c8d.jpg
    Coffret naissance le petit prince anniversaire.
    9e10b806c2f3ba9cd15d8c8a8a0ed326.jpg


    Le petit prince.

    435cc486690a5cd8a88aac6e277e23d0.jpg
     
    Un mouton à dessiner ? suivez le lien Le petit prince
    verÔ.
    Catégories : Espace Enfants, Idées Cadeaux Lien permanent 0 commentaire
  • Cadeaux les petits triplets

    a11b5016e2dc3051de5399f9f413e101.jpgConnaissez-vous les triplets ? Nés dans Madame Figaro en décembre 1983, Les Triplés et leur maman, sont les sujets d'observation de Nicole Lambert, une idée cadeau amusante.
     
     

    Bandes Dessinées les triplets.

    da3c0734a99118f3cf297ff7dce7e60f.jpg
     
    L'album de bébé.
    d34a1e088ce02fc401db2cba9e23c42d.jpg
     
    Coffret eau de toilette.
    6b432d95e48d731dd87c41b896c28489.jpg
    Coffret naissance.
    041fa2497c15f67d0e4b7ed79bad77b8.jpg
     
    Interessée ? suivez le fil Les Triplets
     
    verÔ.
    Catégories : Espace Enfants, Idées Cadeaux Lien permanent 0 commentaire
  • Roman d'Hervé Bazin, Vipère au poing

     
    Envie de lecture ? Laura, jeune critique littéraire, vous propose Vipère au poing, un roman autobiographique d'Hervé Bazin, huis-clos entre la mère indigne, les trois enfants martyrisés, le père démissionnaire et un précepteur.
     
    3753c553ef00f550e9270cb1df851ea5.jpg

    Résumé

    L’histoire se passe aux confins des trois provinces de la Maine, le Bretagne et l’Anjou en 1922. Jean le narrateur et son frère habitent chez leur grand-mère mais un jour la grand-mère meurt et on voit le retour de leur père, de leur frère et surtout de leur mère.
    Malgré  plein de rude bataille les deux camps restent intacts. Alors les enfants mais surtout le plus résistant Jean décide de la tue en faisant passer cela pour un accident mais cela ne réussit pas.
    Après la mère cache de l’argent dans la chambre de son fils pour le piéger mais il ne se laisse pas prendre.  Et après une longue discussion. La mère surnommé folcoche (folle et cochonne) accorde à Jean son départ pour le collège dans un pensionnat mais avant qu’il parte elle lui apprend que c’est lui qui lui ressemble le plus.
     

    En conclusion, Pour se construire et aimer on a besoin de l’amour d’une mère.

     

    Portrait psychologique de Jean

     
     

    On suit son histoire de 4 à 6 ans date à laquelle il pourra enfin partir au collège. Jean a hérité de la dureté de caractère de sa mère et de son menton en galoche. Il est le seul vrai élément de résistance face à sa mère et est admiré de son frère. Il ne s’avoue pas vaincue et se bat pour ses idées. Il défie même sa mère du regard. Ce qui prouve qu’il n’a aucune peur envers sa mère. Elle peut le blesser physiquement mais pas moralement. Il est très intelligent, observateur et aspire à la liberté.

     

    Le comment de la situation d’énonciation

     

    L’auteur a crée un personnage qui lui ressemble pour se libérer de ses propres souffrances passée et pour cela il crée le portrait psychologique de sa mère autoritaire et d’un élément de résistance Jean. Il utilise beaucoup le regard rétrospectif, temps du récit et beaucoup de description.

     

    Le message de l’auteur

     

    Cette œuvre a un caractère catharsis sachant que c’est une autobiographie l’auteur se libère de ses souffrances mais en même temps je pense qu’il veut dire que pour se construire et  réussir à aimer il faut l’amour d’une mère donc le contraire de ce qu’à fait folcoche et qui a détruit Jean en lui donnant le goût de la haine et par cette contradiction il a fait passer un message. En conclusion je pense que son message est assez perspicace et visible et l’auteur est bien parvenu à le faire passer.

     
    2015c1fd117b6ffda846b3e4c57a7600.gif
    Hervé Bazin, né le 17 avril 1911 à Angers où il est mort le 17 février 1996, est un écrivain français. Il connut une enfance tourmentée au sein d'une famille dévote et bourgeoise et s'opposa à sa mère autoritaire. Il créée une revue poétique en 1946, La Coquille (huit volumes seulement), et obtient le  prix Apollinaire pour Jour, son premier recueil de poèmes, suivi d'À la poursuite d'Iris en 1948.
    Sur le conseil de Paul Valéry, il se détourne de la poésie pour se consacrer à la prose. Les rapports conflictuels qu'il a eu avec sa mère pendant son enfance lui inspirent le roman Vipère au poing en 1948. Ce roman connaîtra un immense succès après-guerre et sera suivi de nombreux autres qui décrivent, avec un certain naturalisme et un art du portrait psychologique, les mœurs de son époque. D'autres romans auront comme héros les personnages de Vipère au poing : La mort du petit cheval et Cri de la chouette.
    Hervé Bazin sera considéré comme « un romancier de la famille », thème central de tous ses romans. Il a écrit également des nouvelles et des essais Ce que je crois, 1977.
    Hervé Bazin devint membre de l'Académie Goncourt en 1960. Ses 22 manuscrits et près de 9 000 lettres, sont remis à la disposition des chercheurs à la bibliothèque d'Angers, comme le souhaitait l'auteur.
     

    Laura B.

    Catégories : Vive la culture Lien permanent 2 commentaires